be-poles -

IMOCA IMOCA c’est quoi?

Text courtesy of Fx Ricardou from Bateaux.com Photos: IMOCA

“À l’instar des institutions qui gèrent les grandes corporations sportives comme la Formule 1, l’UCI ou la Champions League de football, l’IMOCA régule la classe des bateaux qui courent le Vendée Globe.”
be-poles -
be-poles -
be-poles -

Depuis 1989, tous les quatre ans, à partir des Sables-d’Olonne en France, se dispute l’une des courses à la voile la plus fabuleuse du monde : le Vendée Globe.

 

Surnommée l’Everest des mers, cette course à la voile possède des règles très simples compréhensibles par tous les terriens : un homme, un bateau, un tour du monde. Celui qui arrive le premier a gagné ! Ces marins d'exception quittent Les Sables-d'Olonne pour y revenir aux termes d'une aventure incroyable qui dure environ trois mois (entre 70 jours pour le vainqueur et 100 jours pour les derniers). Une course d’une intensité égale à un match de tennis du Grand Chelem ou une étape du tour de France, mais qui durerait trois mois. Un effort sans respiration sur des machines de hautes technologies qu’une femme ou un homme doit gérer seul(e).

be-poles -      }
be-poles -      }
be-poles -      }

Ces marins doivent savoir faire face à tous les scénarios en ne pouvant compter que sur eux-mêmes, naviguant dans les régions les plus hostiles du monde. La mer, le vent, la technologie électronique, les casses et les réparations, les choix météo et la communication. Tout ça sans jamais s’arrêter. Sans jamais pouvoir mettre le pied à terre. Une apnée infernale !

be-poles -

Une course tellement extrême qu’il y a, à ce jour, plus de gens qui sont partis dans l'espace que de coureurs qui ont coupé la ligne d'arrivée du Vendée Globe

be-poles -
be-poles -
be-poles -

L’architecture navale et la haute technologie n’ayant pas de limite, la Classe IMOCA travaille à la régulation des choix des architectes, des bureaux d’étude et des skippers. Avec toujours comme fil rouge de permettre une équité technique et budgétaire, tout en restant ouverte à la recherche et au développement. La classe a aussi un rôle sécuritaire pour imposer les règles qui évitent de mettre en danger les marins. Ainsi en normalisant les quilles et les mâts il y a huit ans, elle a fiabilisé les voiliers et sauvé des vies.

be-poles -      }
be-poles -      }

La voile est un sport compliqué avec de nombreux supports différents qui rendent confus la compréhension pour les spectateurs. Comme en automobile ou en moto, différentes classes co-existent et il est difficile de les faire naviguer ensemble sur des parcours identiques.

 

L’IMOCA est une classe qui a construit ses règles pour que ses bateaux soient spécifiquement taillés pour la course au large en solitaire. Cette activité solitaire étant hélas une spécialité à majorité franco-française (dans les pays anglo-saxons, la navigation en équipage est reine) la classe IMOCA et le Vendée Globe peinent à être reconnus à l’étranger, même si les événements comme le Vendée Globe ou des transats au départ de New York participent fortement à cette internationalisation.

 

be-poles -

Récemment Antoine Mermod, président de la Classe, a réussi à regrouper deux grandes disciplines opposées : l’ex Volvo Ocean Race et le Vendée Globe qui se couraient sur le même parcours, mais avec des différences importantes. La première avec des escales et en équipage, l’autre sans escale et en solitaire.

 

Ces deux courses se courront désormais sur le même bateau : un IMOCA. Cette nouvelle exposition permettra sûrement au monde entier de réaliser l’effort et l’engagement incroyables des skippers solitaires du Vendée Globe.

be-poles -

 

L’identité de la classe IMOCA se devait d’être visible sans prendre la place du sponsor. Une sorte de label ou de caution mettant en valeur l’affiliation du bateau à la classe. Lorsque Antoine Mermod est venu chercher le studio be-poles il avait la vision qu’une signature visuelle offrant à la marque IMOCA une dimension internationale était possible.

 

 

be-poles -

Crédit photos : Alex Thomson Racing, Seaexplorer-YC de Monaco, Pierre Bouras/TR Racing, Eloi Stichelbaut, Newrest-Art & Fenêtres, Yvan Zedda/Défi Azimut, Jérémie Lecaudey/BPCE, François Van Malleghem/Groupe Setin.

Follow up with