be-poles -

Les Sources de Cheverny Havre de paix à deux heures de Paris

Avec l'aimable autorisation de Mint Magazine

 Text by Stéphanie Thiriet Photos: Marie-Pierre Morel

 

Réinventer des lieux à vivre.

Réinventer des lieux à vivre. De ce mantra signature naissent les projets d’architecture intérieure du studio be-poles. Havre de paix à deux heures de Paris, le domaine des Sources de Cheverny en est la démonstration délicatement réussie.

be-poles -

Enveloppé dans un décor verdoyant, Mint découvrait à l’invitation de la distillerie Aberlour les Sources de Cheverny, nouvelle proposition hôtelière d’Alice et Jérôme Tourbier. En 1999, le couple ouvre les portes des Sources de Caudalie, parenthèse découverte et bien-être dans le bordelais. L’œnotourisme guide leur offre déployée aujourd’hui à travers différents vignobles, dont celui du Val-de-Loire, avec ce domaine situé entre Chambord et Chenonceau.

À l’architecture Yves Collet (bureau Collet & Muller) et à sa suite pour les intérieurs Antoine Ricardou avec pour objectif de livrer une histoire, une narration qui mettrait à l’unisson les 8 bâtiments du hameau. Écouter ce dernier parler du projet mené avec son studio de design be-poles, c’est l’entendre raconter une histoire de famille, la sienne un peu ; il glisse à Cheverny les livres qui rappellent « ceux qui trainaient sur les canapés de (sa) Maman » ; les choisit un à un et les sème dans les salons et dans les 49 chambres. Raconter aussi la vocation du lieu : accueillir des familles ici comme chez elles, comme dans la maison des retrouvailles aux vacances d’été ou dans un refuge hivernal qu’il décrit en ces mots « un lieu très enveloppé pour passer des soirées de week-end d’hiver au chaud après de longues marches dans la (région de la) Loire ».

be-poles -
be-poles -
be-poles -

Au nord du territoire des Sources, le château du Breuil date du 18ème siècle. Peintes dans des camaïeux de vert, ses 13 chambres évoquent l’évolution de la forêt au fil des saisons. Une peinture murale de Claire Blaser fait pénétrer la nature, clin d’oeil à une glycine indomptable qui se disperse sur les murs de l’aile du bâtiment.

be-poles -

À quelques pas, le Spa offre une pause bien-être. Le long du lac de la propriété, nouvellement créés sous la houlette de Yves Collet, les cabanons du Hameau du Marais en bois naturel offrent une immersion en pleine campagne. Plus loin, un verger fruitier, La Maison des Fruits et celle des Fleurs ; et encore la Grange aux Abeilles. Dans ces longères, ajouts contemporains et décoration aux influences 50’s s’entremêlent. Meubles adroitement chinés côtoient quelques objets de décoration dessinés pour l’occasion, comme des lampes dont les pieds sont taillés dans le béton.

be-poles -

Si le général harmonise, le détail fait foi. Dissimulés sur les murs et les tables, des planches d’algèbre, un vase choisi avec soin, des dessins à la main d’Antoine Ricardou, ces jolies choses «  qui touchent à l’émotion » glisse-t’il. « Pour ne pas que tout cela ait l’air surjoué, il faut y mettre une énergie personnelle » ajoute le designer lorsqu’on note l’ampleur de la tâche, qui consiste donc à penser chaque espace dans ses moindres recoins.

 

"Ne pas faire une performance, mais dessiner des espaces où nous avons envie d’habiter nous-mêmes, initier des histoires."

be-poles -

Cette belle ambition se poursuit en 2 endroits de partage : l’auberge et son bar. La première accueille une cuisine à l’âtre qui réchauffe la salle à manger dès que le feu s’allume. À la carte figurent des plats régionaux : un Roi Rose de Touraine laqué, chou et céleri confit, une saucisse d’agneau grillée, lingots et flageolets du Loir-et-Cher, une tarte feuilletée à l’oignon « peau de paille » ou les légumes du moment cuisinés à la grecque. Et pour les vins, le bar situé dans un ancien chai offre une carte plurielle et locale pour honorer la vocation du lieu. D’ici quelques vendanges, y figurera la cuvée des Sources, la Grand-Vigne.

 

Elle a été confiée au vigneron Philippe Tessier, et sera un Cour-Cheverny (AOC labellisée agriculture biologique) issu d’un cépage Romorantin, comprendre un blanc vivifiant et délicat aux accents de fleurs blanches, d’agrumes et de miel.

 

Des grands espaces entre vignes et campagne aux cocons intérieurs, en passant par une table conviviale et gastronomique, Alice Tourbier, et à ses côtés Antoine Ricardou, ainsi que les différents acteurs de la réalisation des Sources de Cheverny semblent avoir inscrit dans l’ADN du domaine ce à quoi aspire chacun d’entre nous : que ne durent que les moments doux.

 


 

Le Bestiaire, comme sur les murs des Sources de Cheverny

 

Reproduction unique et colorée à la main sur papier ancien. Les dessins proviennent de la série du Bestiaire dessinée pour l'hôtel Les Sources de Cheverny. 7 dessins sont disponibles et constituent le Bestiaire.

Follow up with